Login   
TextMinded Blog
Share |

25/03/2011

By Dimitri Stoquart (Belgium)

Parlez-vous français ?

Le français, comme la plupart des autres langues, connaît des variations régionales, plus ou moins marquées selon les régions comparées. Un Marseillais ne parlera pas comme un Québécois, ni un Suisse comme un Lillois. Ces différences sont toutefois négligeables en termes de communication, tout francophone pouvant se faire comprendre sans la moindre difficulté de tout autre francophone. Il existe deux types de différences : au niveau de l'accent (aucune répercussion sur la traduction), et au niveau lexical et grammatical.

En Belgique, les écoles de traduction sont bien évidemment conscientes de ces différences et c'est le français standard européen qui est privilégié, ce qui ne nous empêche pas pour autant de « belgiciser » à la demande. À cet égard, l'influence de la culture française sur la Belgique francophone est telle (chaînes de télévision, magazines, livres, chansons, etc.) que cela ne représente pas un défi insurmontable pour les traducteurs belges.

Les principales différences se retrouvent dans la vie quotidienne (un torchon est un essuie-vaisselle et une serpillère est un torchon), dans la cuisine (nous mangeons des chicons et non des endives) et évidemment, dans les institutions (les communes belges sont dirigées par un bourgmestre et non un maire), mais sont souvent moins marquées à l'écrit. L'origine des belgicismes est souvent néerlandaise (une des deux autres langues officielles du pays) ou wallonne (langue régionale romane cousine du français).

Enfin, il ne faut pas oublier les grands noms belges de la langue française, tels que Joseph Hanse (auteur du très célèbre Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne, récompensé à de très nombreuses reprises, notamment par l'Académie française, et président fondateur du Conseil international de la langue française), Maurice Grévisse (auteur, entre autres, du célèbre Bon usage qui en est à sa 14e édition et membre du Conseil international de la langue française), Marguerite Yourcenar (la première femme élue à l'Académie française en 1980) et Amélie Nothomb (écrivain non conventionnelle qui ne cesse de battre tous les records de vente).

 

Back

Category: LANGUAGE WE LIVE BY

Circle of Trust