Un guide pour les nouveaux acheteurs de services de traduction et de localisation

Mythes fréquents concernant les services de traduction et de localisation

 

La traduction est une tâche rapide et facile qui peut être assurée par toute personne qui parle la langue cible.

Si tout locuteur d’une langue est armé pour rédiger vos documents dans la langue dans laquelle il s’exprime, pourquoi donc employer des spécialistes en communication marketing, des rédacteurs techniques ou tout autre linguiste pour des projets que n’importe quelle personne maîtrisant votre langue maternelle devrait pouvoir prendre en charge ? C’est très simple : parce que, comme une rédaction de qualité, une traduction de qualité exige bien plus que d’aligner des mots les uns à la suite des autres. Une bonne traduction nécessite une connaissance pratique du sujet, du public et de la culture du lecteur, ainsi qu’une bonne compréhension de l’objectif du texte.

 

Ma secrétaire peut faire la traduction pour moi.

Si une linguiste se cache en elle, peut-être, ou si le document à traduire est à usage interne et ne sera pas diffusé en masse à des clients actuels ou potentiels. Voir Mythe numéro un, ci-dessus.

 

Les ordinateurs faisant tout le travail aujourd’hui, le coût devrait être négligeable.

Les ordinateurs prennent aussi une large part dans l’envoi d’astronautes dans l’espace. Pourtant, pendant un lancement, les stations de télévision ne nous montrent pas une salle remplie d’ordinateurs. Elles présentent plutôt des images d’une salle bondée d’experts qui utilisent la puissance d’ordinateurs. Il en va de même pour les services de traduction et de localisation. Oui, nous mettons à profit la puissance d’ordinateurs pour nous faciliter le travail et pour minimiser vos coûts et les nôtres. Nous ne comptons toutefois pas sur les machines pour produire, pour vous, des documents traduits et finis. Si nous le faisions, vous le sauriez instantanément et vous vous empresseriez de ne plus recourir à nos services.

 

Aucune interaction avec votre agence n’est nécessaire ; envoyez et ne vous préoccupez plus de rien.

Dans les faits, s’il est vrai qu’il est possible d’aboutir à une relation de travail aussi intuitive avec un fournisseur, ce n’est incontestablement pas du jour au lendemain. Comme dans toute relation, la compréhension, la proximité et la confiance mettent du temps à croître et à se développer. Votre agence doit apprendre à vous connaître, découvrir vos particularités, vos exigences et vos objectifs. Et pour y arriver, votre agence doit vous poser des questions. C’est une bonne chose. C’est ainsi qu’il sera possible de vous servir de manière optimale et de vous épargner ainsi le temps, l’argent et le risque de frustration liés à un travail qui n’est pas précisément tel que vous le vouliez.

 

La traduction étant un service de base, seul la recherche du prix le plus bas importe.

Indépendamment du nombre de fois que nous ou d’autres fournisseurs de traduction le déconseillent, nous savons que certaines entreprises se précipitent sur la voie du moindre coût, sans se poser de question. Bien entendu, ces mêmes entreprises distribuent des supports marketing, des logiciels, des fichiers d’aide et des sites Web évidemment développés par quelqu’un qui ne comprend pas clairement la culture, le lecteur ou la langue de destination. Si vous comptez sélectionner un fournisseur de services de traduction et de localisation uniquement sur la base du prix, nous pouvons peut-être vous convaincre de revoir votre position. Le service est-il important pour vous ? Jugez-vous précieux de confier un projet de traduction ou de localisation à votre fournisseur et, dès après les discussions initiales, de pouvoir considérer que c’était comme pour ainsi dire fait ? Vous voulez que l’utilisateur final de votre produit traduit ou localisé ne puisse jamais soupçonner que vous soyez différents ? Dans ce cas, regardez au-delà du prix.

 

Cinq façons de veiller à obtenir le meilleur de votre fournisseur de services de traduction et de localisation.

  • Faites bon accueil aux questions et aux demandes d’interaction de votre fournisseur. Les questions signifient que votre fournisseur sera bien informé sur vos produits, vos services et votre public. Vous bénéficierez ainsi d’excellents produits parfaitement adaptés à vos besoins.
  • Envoyez les informations demandées avant le début du projet, par exemple les listes de termes ou d’éléments à ne pas traduire, la terminologie spécifique à respecter, les documents de référence, etc. Votre chef de projet chez Stoquart vous indiquera précisément ce dont nous avons besoin pour effectuer le travail.
  • Faites confiance à votre fournisseur. Résistez à la tentation de réécrire chaque phrase, de changer les titres ou d’ajouter ou supprimer certaines parties. À tout le moins, pour vous éviter l’embarras de publier un produit ou document comportant des erreurs « d’édition », faites vérifier vos modifications par notre équipe une fois de plus avant le lancement.
  • Privilégiez une relation à long terme avec votre fournisseur. Cela améliorera considérablement le processus dans le temps à mesure que nous apprendrons à vous connaître, de même que votre public et vos besoins.
  • Si vous avez un doute, posez des questions. Nous sommes là pour vous et tenons à ce que vous soyez confiants en nos processus de traduction et de localisation.